• Dyslexie (L9)

    Dyslexie

    La dyslexie est un déficit durable et significatif du langage ecrit qui ne peut s'expliquer par une cause évidente. C'est un trouble de l'apprentissage de la lecture survenant surtout chez les garçons, en l'abscence de troubles neurosensoriels, de difficultés socio-culturelles et même avec une scolarisation adéquate. Le patient a des difficultés pour identifier les lettres, les syllabes ou les mots. 

    Cette maladie est surtout fréquente dans les pays où la langue est complexe.

    La dyslexie toucherait 5 à 15% des enfants et 5% de la population.

    50% des dyslexiques ont des antécédents familiaux rendant l'hypothèse génétique plausible mais la maladie est sûrement multifactorielle. Des chercheurs parlent d'un dysfonctionnement des circuits cérébraux impliqués dans la phonologie, donc dans la représentation et le traitement des sons de la parole.

    Elle peut s'accompagner d'autres troubles comme la dyphasie (difficulté de mise en place du langage oral), la dyspraxie (trouble de la réalisation du geste), dyscalculie (trouble du raisnonnement, logique, utilisation des nombres), dysorthographie (ex: dristaisse pour tristesse), dysgraphie (trouble de la forme de l'écriture) ou trouble de la concentration et de l'attention.

    Un enfant dyslexique est en retard dans l'apprentissage de la lecture par rapport aux enfants de son âge. Il a de grandes difficultés à identifier les mots, ce qui rend  la lecture et l'orthographe imprécises.

    Les troubles de la lecture sont:

    -confusions auditives: l'enfant a des diffiucltés à différencier des sons proches (p/b, f/v, r/l, m/n)

    -confusions visuelles: différenciation difficile des formes proches : f/t, m/n, n/r, p/q, b/d

    -défaut de mémoire visuelle de travail: il retient peu ou mal la forme et l'ordre des lettres 

    -défaut de mémoire auditive de travail: il retient difficilement les sons entendus à l'intérieur d'une phrase

    -des oublis, ajouts ou inversion de lettres (ex: pote=porte; arbustre= arbuste)

    -lecture partielle d'un mot

    -fusion des mots (ex: féduski= fait du ski)

    -mauvais découpage des unités des éléments lus

    Il a une lecture lente, a du mal à lire un texte long et dense. Il y a des signes précoces qui doivent alerter les professionnels:

    -A la maternelle: *parole: ne prononce pas certains sons d'un mot, ne les prononce pas dans le bon sens, prononce des sons en trop

    *langage: les phrases ne sont pas justes, il manque des mots

    *mémoire auditive: il mémorise avec difficulté les comptines et poésie

    *mémoire visuelle: il n'arrive pas à 5 ans à écrire son prénom avec un modèle

    *psychomotricité: il est maladroit, il coordonne difficilement ses gestes

    *organisation temporo-spatiale: il a des difficultés à se situer dans le temps et l'espace

    -Dès le CP:

    *fatigue à cause de la lecture

    *motivation: l'enfant est motivé pour apprendre, ses faibles performances ne sont pas dues à un manque d'intérêt

    *lenteur: la lecture et écriture sont laborieuses

    *bonnes performances à l'oral mais l'enfant est gêné dans la compréhension des questions posées par écrit

    *nombreuses ratures: reflet d'un volonté de bien faire, ses productions écrites apparaissent peu soigneuses alors qu'il fait de réels efforts pour bien faire

    *difficultés d'attention à cause de la fatigue ou à un trouble de l'attention

    *changement de comportement: il se referme, semble fatigué, manque d'envie et dynanisme en classe

    Ces signes doivent alertés la famille qui doit rapidement consulter des professionnels.

    Pour parler de dyslexie, il faut qu'il y ait un retard d'au moins de 18 mois entre l'âgé réel et l'âge de lecture et que les difficultés ne touchent que le domaine de l'écrit.

    Pour diagnostiquer une dyslexie peut être réalisé dans un centre de référence régional associant plusieurs professionnels de la santé. Il est nécessaire de voir plusieurs spécialistes:

    *un bilan orthophonique: examiner le niveau de langage oral et écrit. Bilan des compétences et difficultés.

    *un bilan psychologique pour établir le QI. Pour un enfant dyslexique, le Qi est normal voir supérieur. Il y a aussi un bilan des compétences notamment la mémoire. Il peut y avoir aussi un bilan comportemental ou psycho-affectif.

    *un bilan neuropédiatrique pour déterminer les fonctions mentales de l'enfant, si besoin, il est possible de faire une imagerie cérébrale en cas de doute avec une liaison cérébrale

    *un bilan psychomoteur pour déterminer les difficultés de coordination motrice 

    *un bilan ORL est impératif pour détecter des troubles auditifs et traiter une éventuelle otite sérieuse

    *un bilan ophtalmologique pour évaluer la vision de l'enfant, proposer une correction adaptée ou adresser l'enfant ches un orthoptiste

    *un bilan orthoptique pour évaluer les capacités motrices des yeux de l'enfant qui en cas de mouvement désordonnés et involontaires des yaux altère les repères de l'enfant sur son travail.

    Comme tous les enfants dyslexiques n'ont pas les mêmes troubles alors il faut qu'il y ait un projet téhrapeutique personnalisé, multidisciplinaire et s'appuyer sur les observations du bilan initial de l'orthophoniste, du psy, du pédiatre, du médecin scolaire et de l'enseignant. Il doit être tout le temps réajusté selon les progrès faits par l'enfant, des difficultés persistantes, de l'état psychologique de l'enfant et des objectifs pédagogiques de la classe. Il faut qu'il y ait alors un partenariat entre les différents acteurs.

    L'enseignant a un rôle important dans la manière de faire participer et travailler l'enfant (l'interroger un maximum à l'oral, choisir des méthodes d'évaluation positive, les leçons doivent être aérées avec un plan logique et des couleurs...).

    L'orthophoniste a un rôle en dehors de l'école et fait travailler l'enfant sur ses erreurs une fois qu'il a défini la dyslexie.

    La prise en charge se fait autour des troubles et fait intervenir différents spécialistes.

    Il existe des méthodes alternatives: occlusion d'un oeil, rééducation intensive de l'audition, rééducation de l'équilibre, traitement nutritif basé sur acides gars essentiels, traitement de la déficience posturale...

    Il ne faut pas oublier que de grands savants étaient eux aussi dyslexiques comme Einstein.

    http://videos.tf1.fr/jt-20h/2013/une-zone-du-cerveau-serait-a-l-origine-de-la-dyslexie-7976618.html

    http://pourquoi-docteur.nouvelobs.com/Reperer-la-dyslexie-a-l-IRM-3444.html

    http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/medecine-pourrait-on-depister-dyslexie-avant-apprentissage-lecture-48336/

    http://livre.fnac.com/a4161573/Gavin-Reid-100-idees-pour-aider-les-eleves-qui-souffrent-de-dyslexie

    http://livre.fnac.com/a3829964/Ronald-D-Davis-Le-don-de-dyslexie

    http://livre.fnac.com/a3717116/Odile-Golliet-La-dyslexie-prise-en-charge-a-l-ecole-et-a-la-maison

    https://www.youtube.com/watch?v=RKCdg0M36t0

    https://www.youtube.com/watch?v=87Ny_XYBczg

    https://www.youtube.com/watch?v=byZ2AM4Z4Kc

    https://www.youtube.com/watch?v=nrciOiANXvY

    http://livre.fnac.com/a1267437/Gisele-Plantier-Les-malheurs-d-un-enfant-dyslexique

    http://livre.fnac.com/a3430789/Evelyne-Pannetier-Comprendre-la-dyslexie


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :